Kung Fu Wu Shu

Pour aborder le Kung Fu Wu Shu, traduisons dans un premier temps ses idéogrammes.


                                  KUNG            FU                WU                SHU

Kung peut se traduire par le Travail Réalisé

Fu peut se traduire par l'Homme Adulte

Wu peut se traduire par ce qui arrête la hallebarde

Shu peut se traduire par l'art


 Kung Fu Wu Shu peut se traduire par l'homme réalisé dans l'art d'arrêter les armes


Dans la signification même de Kung Fu Wu Shu, il y a déjà idée de la pratique.


L'aspiration à pratiquer le Kung Fu Wu Shu, est variable en fonction des pratiquants et bien sur, des enseignants et des écoles qui transmettent la pratique.

Deux voies se présentent : l'art, où l'être se réalise dans l'espace d'une vie, et la pratique sportive, qui recherche dans la victoire à être le plus fort ce qui est éphémère. Tout le monde s'entend pour dire que le seul adversaire véritable est soi-même, dans la non connaissance et le non contrôle de son corps et de ses émotions. Le besoin d'arrêter les armes réelles est dans notre société secondaire. En connaissant et contrôlant la propre arme que je suis, arme de mon corps, mais aussi de mes mots, de mes pensées et de mes émotions, je me bonifie, je bonifie aussi ma relation aux autres dans mon quotidien et  je me mets rarement dans des cas extrêmes que je peux éviter.

La compétition est très présente dans notre société et hiérarchise les êtres dans la spécialisation d'une tâche. Le sport et ses compétitions sont une expérience dans la pratique mais pas un but en soit, car il amène à des extrêmes et n'est pas le juste milieu dans la pratique.

Cette pratique est une pratique de santé du corps et de l'esprit, même si ses formes sont rudes au dehors, son fond est doux et puissant au dedans. LE CONTRÔLE est le maître mot, toucher sans faire mal, tout en sachant que l'on pourrait, est un aboutissement. J'augmente ma souplesse, ma vitesse, ma puissance, j'augmente mon contrôle. Ainsi la peur de faire mal est remplacée par l'action juste au moment adéquat.

Ma santé et mon intégrité en sont renforcés, ainsi que celle de mon partenaire.

Les techniques défenses/attaques mains, pieds, coudes, genoux, saisies, projections, blocages articulaires, sauts, balayages, armes ... dans les positions et mimiques animales, sont notre matière première. Nous les mettons en forme et en mouvement dans les enchaînements, et les lions en rythme à la respiration et à l'intention.

On apprend de tout et de tous, de l'enseignant bien sur mais aussi de l'ancien comme du débutant, du jeune comme du moins jeune, et de la femme comme de l'homme. Tous le monde partage cette pratique et on s'enrichit du contact de l'autre, ils s'équilibrent dans le juste milieu. On ressent de nouvelles expériences, on affine les anciennes, on n'oublie pas les erreurs et elles nous renforcent.

Le Kung Fu Wu Shu est un art de partage dans l'amour de la pratique et de la découverte de soi-même, ainsi que des autres, dans un devenir commun, dans une nature et un univers qui ne font qu'UN.